Logo bar à vin vegan bordeaux

Nous aurons du fromage à la carte !

Bien entendu ce ne sont pas les expressions qui manquent. Frometon pour certains, claquemard pour d’autres.

Vous aimez les fromages qui ont du slip ? Au risque de brusquer vos croyances, laissez-nous vous parler d’un produit qui sera sur notre carte : le fauxmage. Aussi appelé Vromage, ce mets séduit de plus en plus de personnes et pas uniquement les végans !

Tant que nous avons encore toute votre attention, saviez-vous que le fromage est hautement addictif ? En effet, selon le Comité américain des Médecins pour une Médecine Responsable (PCRM), le fromage est addictif, au même titre que le tabac ou l’héroïne. En 1981, une étude menée par les Wellcome Research Laboratories a découvert que le lait contiendrait de la morphine. Plus précisément, il contient de la caséine, une protéine qui se divise durant la digestion et génère des opiacées (un type de substance contenu dans l’opium ou ayant un effet similaire), les casomorphines. Ça vous en bouche un coin là ! 

Revenons à nos moutons : le composition du fauxmage (aussi appelé “vromage”).

Première étape : les ingrédients 

Les fauxmages sont réalisés à partir de lait végétal, de purée d’oléagineux (noix de cajou), de superaliments mais aussi d’herbes aromatiques ! Jusqu’ici c’est clair, on s’éloigne d’un fromage classique. C’est même presque bon pour la santé …

Deuxième étape : le processus de fabrication 

Voici arrivée l’heure de l’affinage. Lors de sa production il faut développer une bactérie, comme pour un fromage classique somme toute. Et oui Jamy : la fermentation ! Pour faire simple (enfin on essaye) c’est la décomposition d’une substance sous l’influence de micro organismes. 

Troisième étape : la dégustation

Nous n’allons pas réinventer la roue, du bon pain, du bon vin et c’est parti ! On peut même attendre un peu et faire vieillir le fauxmage pour qu’il prenne du caractère, la classe.

Toujours sceptiques ? Rendez-vous à l’ouverture pour une dégustation 😉