Décodons une bouteille de vin pour briller en société

Face au rayon vin c’est TOUJOURS la même galère : comment choisir son vin en décodant les étiquettes.

Voici un petit pense-bête pour la prochaine fois. Et puis si vous allez chez un caviste vous aurez tous les conseils dont vous avez besoin, pour tous les prix.

1) Le nom : en règle générale, un vin porte le nom du domaine où il a été produit. Il peut aussi prendre le nom du vigneron qui l’a vinifié ou du négociant qui l’a assemblé. Chaque producteur possède un savoir-faire particulier et a ses propres idées quant à la meilleure manière de faire son vin. 

2) La dénomination / appellation : souvent indiquée dans le bas de l’étiquette, l’appellation est le premier gage de qualité d’un vin. C’est un label d’origine certifié, contrôlé par l’état. Elle correspond à un lieu donné excédant rarement le territoire de quelques communes. Les vins qui s’en réclament doivent respecter un cahier des charges précis garantissant leur originalité.

3) Le Millésime : en quelle année le vin a été produit. Certaines années sont dites meilleures que d’autres selon la météo et tous les facteurs qui peuvent influer sur la qualité du vin.

4) Le volume : la taille de la bouteille, sa contenance ! En règle générale vous achetez en 75cl. Si vous avez vraiment soif, vous pouvez opter pour un magnum, un litre et demi !

5) Les sulfites : c’est une substance déjà naturellement présente dans le vin (en raison des levures qui entrent en jeu lors de la fermentation alcoolique), mais que les vignerons rajoutent en quantités variables lors de l’encuvage ou de la mise en bouteille pour empêcher le breuvage de s’oxyder et le faire durer plus longtemps. Un vin sans sulfites est un vin dit naturel !

6) L’embouteilleur : non, pas celui qui trouble la circulation dans votre rue. On parle ici de la personne qui met le vin dans la bouteille. C’est très souvent une étape que le château va déléguer.

7) Le pays d’origine : avons-nous vraiment besoin de nous attarder ici ?

8) La teneur en alcool : plus elle est élevée, plus ça tape. Oui, ici on fait simple dans nos explications… 😉

9) Le logo de prévention pour les femmes enceintes : malheureusement, les femmes enceintes doivent faire une belle pause et arrêter de se délecter de ce doux breuvage. Ce n’est que partie remise !

Vous y voyez plus clair ?

On vous donnera bientôt nos tips pour choisir LA bonne bouteille…

À très bientôt.

Raisin de Plus

Votre bar à vin et à tapas vegan

“Je boirai du lait le jour où les vaches mangeront du raisin” – Jean Gabin

Par Raisin de Plus, avec